Forum [REM] : La communauté
Bienvenue sur le forum officiel de la [REM] soldat !

La [REM] est désormais réouverte au recrutement !

Rejoignez-nous en vous inscrivant ici.



Afin de ne pas rater la newsletter de notre forum, veuillez ajouter l'adresse mail de notre administrateur fr_Jagdmeister à votre liste de contact :
fr.jagermeister@gmail.com .

Merci et à bientôt sur le champs de bataille !

Suite au passage à la nouvelle version phpBB "ModernBB" du forum, il se peut que quelques bugs d'affichage subsistent. Merci de les signaler en cliquant sur ce lien ! Bien à vous, fr_Jagdmeister
La communauté [REM] vous souhaite la bienvenue sur son forum ! :D
La XXIXe reconstitution de batailles historiques [REM] organisée par Thibautc se tiendra les soirs du week-end du samedi 1er et dimanche 2 avril à 20h : [Edition Spéciale - Kharkov 1943] (2/2) "Comme une revanche - La contre-attaque du SS-Panzerkorps !" (10-15 Mars 1943)
« Les sanglots longs des violons de l'automne, blessent mon coeur d'une langueur monotone... »
Le recrutement de notre communauté section "Gaming" est ouvert ! Rejoignez-nous en postulant ici !

Partagez
Aller en bas
avatar
Membre [REM]
Membre [REM]
Nombre d'obus tirés : 81
Date d'inscription : 30/04/2014
Age : 20
Localisation : IJN Nagato, tourelle n°2

Voir le profil de l'utilisateur

Les mystères de la WW2 : Dossier n°5 Lady Be Good

le Ven 31 Aoû - 22:25
Dossier n°5: Lady Be Good





Date: 4 avril 1943
Nature: disparition
Lieu: Libye






Le 4 avril 1943, durant une mission de bombardement sur la ville de Naples, en Italie, un B-24D Liberator nommé "Lady Be Good" appartenant au 376th Bomb Group est porté disparu. N'ayant retrouvée aucune épave, on pensa que l'avion s'était abîmé en mer... Jusqu'à ce qu'il fut retrouvé dans le désert de Libye, en 1958.




B24 Lady Be good serial 41-24301

1st Lt. William J. Hatton - pilot - Whitestone, New York 
2nd Lt. Robert F. Toner - co-pilot - North Attleborough, Massachusetts 
2d Lt. D.P. (initials only, also seen as "Dp") Hays - navigator - Lee's Summit, Missouri 
2d Lt. John S. Woravka - bombardier - Cleveland, Ohio 
T/Sgt. Harold J. Ripslinger - flight engineer - Saginaw, Michigan 
T/Sgt. Robert E. LaMotte - radio operator - Lake Linden, Michigan 
S/Sgt. Guy E. Shelley - gunner - New Cumberland, Pennsylvania 
S/Sgt. Vernon L. Moore - gunner - New Boston, Ohio 
S/Sgt. Samuel R. Adams - gunner - Eureka, Illinois





C'est un pilote de prospection de la compagnie D'Arcy Oil Company (British  Pretroleum) qui retrouva l'épave. Néanmoins, le mystère n'en fut pas plus résolu qu'aucun membre d'équipage n'avait été retrouvé dans l'épave; et malgré 13 ans dans le désert, l’expédition qui suivi en 1959 a révélé que l'appareil était dans un état quasi impeccable: les mitrailleuses étaient toujours en état de fonctionner, la radio aussi, même le thé d'une thermos était encore buvable. Comme si l'avion venait de s'écraser...
Le journal du co-pilote, le lieutenant Robert F. Toner fut retrouvé. Ses dernières lignes disaient: "Still waiting for help, still praying."








Aucun parachute n'était présent dans l'appareil, ce qui laissait penser que l'équipage avait sauté en vol au-dessus de la mer, l'avion ayant volé de lui-même par la suite.










Le mystère fut enfin levé quand 8 des 9 corps des membres d’équipages furent retrouvé dans le désert, en 1960. Le premier corps a être retrouvé fut celui du bombardier John Woravka, son parachute ne s'étant pas ouvert il s'était fracassé au sol, bien que sa mort fut brutale il fut celui des 9 à souffrir le moins comme l'examen des autres corps l'ont montré.




D'après les indications retrouvées dans le journal du copilote Robert Toner l'équipage n'avait aucune idée d'où ils se trouvaient lorsqu'ils se sont parachutés, ils étaient à plus de 640km à l'intérieur des terres et d'après les conclusions des experts ils auraient confondu la surface plane du désert avec celle de la mer ne se rendant jamais compte qu'ils s'avancaient si loin dans les terres.
Après avoir cherché des traces de Woravka ils ont décidé de tirer des fusées éclairantes et de laisser en vue leurs gilets de sauvetage et parachutes pour montrer la direction qu'ils avaient pris.
Se croyant proches de la Méditerranée ils ont pris la direction du nord, ils ont survécu pendant 8 jours dans le désert avec une seule gourde avant de mourir les uns après les autres de la chaleur et d'épuisement après 160km de marche.
5 des corps furent retrouvés dans un rayon de 130km autour de l'épave, il apparut que ces cinq là avaient décidé de rester sur place tandis que les 3 autres ont continué leur marche de la mort.
Les corps de Shelley et Ripslinger (mitrailleur et mécanicien) furent retrouvés respectivement à 20 et 27 miles de la position des 5 autres, le corps de Moore (mitrailleur) ne fut jamais retrouvé bien qu'il y ait un témoignage d'une patrouille du désert Anglaise qui a enterré un cadavre retrouvé dans le désert en 1953, ils n'auraient pu être au courant qu'un avion été porté disparu dans la région.





D'après les conclusions de l'enquête le destin des hommes du Lady Be good aurait pu être différent s'ils s'étaient rendus compte qu'ils sautaient au dessus du désert, avec une carte ils auraient pu se positionner et prendre la direction du sud, il y avait en effet une oasis à plus ou moins la même distance qu'ils ont parcouru et de plus ils auraient très bien pu tomber sur l'épave du B24 avec vivres, eau et surtout radio fonctionnant à bord.

L'équipage dont c'était la première mission était arrivé en Libye le 18 mars, à 20h52 (d'après le log book) l'avion a fait demi-tour pour une raison non précisée, après avoir largué ses bombes en mer vers 22h00.
Aux alentours de minuit le pilote a appelé sa base pour demander une localisation parce qu’apparemment le pilotage automatique déconnait, la base leur a répondu mais personne ne sait s'ils ont reçu la réponse.
Apparemment l'avion a survolé sa base mais n'aurait pas vu les fusées destinées à le guider pour continuer un vol de 2h de plus vers son destin.




 
Pas mal de pièces de l'appareil furent réutilisées sur d'autres B24, quelques pièces furent gardées au Musée de l'USAF (une des hélices peut être encore vue en face de la maison communale de Lake Linden Michigan ville d'origine de Robert Lamotte radio de bord.
Beaucoup de pièces furent soit emporté par des visiteurs au fur et à mesure du temps ou emporté par la RAF en 1968 pour évaluation des moteurs par exemple, en 1994 le reste des pièces fut ramené à la base militaire de Tobrouk pour éviter leurs disparitions.





Dernière édition par Blaze57530 le Sam 8 Sep - 3:08, édité 1 fois
avatar
Fondateur et administrateur [REM]
Fondateur et administrateur [REM]
Nombre d'obus tirés : 881
Date d'inscription : 07/12/2013
Age : 27
Localisation : Région de Paris, France

Jeu vidéo préféré : War Thunder
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les mystères de la WW2 : Dossier n°5 Lady Be Good

le Lun 3 Sep - 11:13
Très intéressant! Merci beaucoup Blaze :) 

________________________________________________________________________________



- [REM] Sokolov -
Bureau de commandement, membre fondateur
 _ _ _
avatar
Responsable recrutement [REM] - Communauté Gaming
Responsable recrutement [REM] - Communauté Gaming
Nombre d'obus tirés : 852
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 21
Localisation : Grignote une cuisse de lapin.

Jeu vidéo préféré : War Thunder/Red Orchestra 2/La chasse au Lapin
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les mystères de la WW2 : Dossier n°5 Lady Be Good

le Lun 3 Sep - 21:07
La lente agonie du désert.. destin tragique que ces hommes ont endurés..
avatar
Membre [REM]
Membre [REM]
Nombre d'obus tirés : 194
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Alsace

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les mystères de la WW2 : Dossier n°5 Lady Be Good

le Mar 4 Sep - 21:13
Merci de l'article! Quelle fin atroce en effet...
Contenu sponsorisé

Re: Les mystères de la WW2 : Dossier n°5 Lady Be Good

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum